GUIDEnR BOIS-ENERGIE,
L'information sur le Bois-Energie
et la Construction-Bois
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




La typologie des combustibles en bois-énergie

Il existe deux grandes catégories de combustibles bois :
  • Le bois-bûche, qui implique une alimentation manuelle (grande variabilité des dimensions),
  • les combustibles qui autorisent une alimentation automatique (caractéristiques dimensionnelles relativement homogènes).
Pour ces derniers, il y a six familles relativement homogènes en termes de granulométrie, taux d'humidité et densité.
Sont distinguées :
  • Les écorces
  • les sciures humides
  • les plaquettes
  • le broyat de bois de rebut
  • les copeaux et sciures sèches
  • les granulés
Des combustibles issus des cinq premières familles peuvent être mélangés pour obtenir un combustible de granulométrie et taux d'humidité moyens.

Le plan du cours est le suivant :

LA TYPOLOGIE DES COMBUSTIBLES EN BOIS-ENERGIE

  1. Les écorces
  2. Les sciures
  3. Les plaquettes
  4. Les broyats
  5. Les copeaux
  6. Les granulés






Les granulés

Les granulés - Bois-énergie


En bois-énergie, les granulés sont des produits fabriqués par compactage des sciures, et éventuellement des copeaux ou autres déchets de l'industrie du bois.

Les matières ligneuses sont triées, séchées au besoin, puis broyées et affinées avant d'être introduites dans la presse à granulés. Le produit est ensuite dépoussiéré avant d'être conditionné. Les briquettes, plus adaptés aux grosses installations, suivent le même procédé de fabrication mais avec un diamètre supérieur :
  • Granulés : diamètre de 6 à 9 mm, longueur de 10 à 30 mm.
  • Briquettes : diamètre de 20 à 100 mm ; longueur de 30 à 300 mm.
Contrairement aux autres combustibles, la masse volumique des granulés (650 à 750 kg/map) ne dépend pas de l'essence du bois mais de la pression appliquée lors de la granulation ou du compactage. L'humidité est faible et constante (8 à 10 % sur brut). Le PCI est voisin de 4 600 kWh (sur tonne brute et non anhydre, ce qui est bien supérieur aux autres produits). Les granulés doivent être stockés à l'abri de l'humidité sous peine d'une dégradation notable.

En comparaison des plaquettes, les granulés ont l'avantage d'être plus homogènes et de nécessiter des équipements d'alimentation automatique / combustion moins robustes (donc moins chers à l'investissement et à l'exploitation). Ils présentent toutefois un inconvénient : leur prix est plus élevé que celui des plaquettes (environ du simple au double), ce qui, la plupart du temps, ne les rend pas compétitifs.