GUIDEnR BOIS-ENERGIE,
L'information sur le Bois-Energie
et la Construction-Bois
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




Avantages de la construction en bois

Source documentaire : QUEBEC / Centre d'expertise sur la construction commerciale en bois

Avantages environnementaux de la construction en bois


Dans un monde sensibilisé à l’environnement, le bois est un matériau de premier choix. Il a beaucoup à offrir pour améliorer la performance environnementale globale des bâtiments. L’utilisation du bois permet de réduire la trace environnementale en matière notamment de consommation d’énergie, d’utilisation des ressources ainsi que de pollution de l’eau et de l’air.



Toutes les activités humaines ont des répercussions sur notre environnement immédiat et il est pratiquement impossible de construire un bâtiment n’ayant aucun impact écologique. Les concepteurs et les constructeurs de bâtiments sont cependant de plus en plus conscients de l’importance de leurs choix pour réduire sur le monde qui nous entoure. C’est pourquoi ces décideurs adoptent majoritairement des concepts de « construction écologique » et optent pour des solutions visant à réduire la consommation d’énergie, à favoriser l’emploi de matériaux renouvelables et à limiter la pollution causée par la fabrication des différents produits.

L’analyse du cycle de vie quantifie les impacts qu’un produit, un procédé ou une activité a sur l’environnement au cours de sa vie, à l’aide d’une méthode reconnue scientifiquement. Elle considère l’ensemble des étapes allant de l’extraction des matériaux, la transformation, le transport, l’installation, l’utilisation, l’entretien jusqu’à l’élimination fi nale ou la réutilisation (fi gure 2). L’analyse du cycle de vie des matériaux est un outil précieux pour quantifier le caractère écologique des projets de construction et soutenir les systèmes de certifi cation environnementale des bâtiments.

L’évaluation de l’ensemble des impacts qu’ont les bâtiments sur l’environnement est une tâche complexe et un défi de taille. L’Institut ATHENA a mis au point un outil permettant de calculer les impacts directs sur l’environnement de différentes techniques de construction. Le logiciel ATHENA impact estimator (ATHENA™) est un instrument d’évaluation environnementale basé sur l’analyse du cycle de vie qui s’adresse principalement aux professionnels de la construction.

Cycle de vie des matériaux de construction
FIGURE 2 • Cycle de vie des matériaux de construction


Une récente étude réalisée par cecobois a permis de comparer le potentiel de réchauffement climatique d’une poutre en bois d’ingénierie de 7,3 m de portée supportant une charge non pondérée de 14,4 kN/m. Dans la figure 3, l’équivalent d’émission de CO2 représente le potentiel de réchauffement climatique obtenu lors de l’analyse du cycle de vie à l’aide du logiciel ATHENA™. Cette étude démontre que la poutre en bois d’ingénierie émet près de 6 fois moins de GES que celle en béton et environ 4 fois moins que celle en acier.

Le procédé de fabrication du bois de construction requiert en effet moins d’énergie et est beaucoup moins polluant que d’autres matériaux ayant davantage séquestrant du CO2 dans le bois au cours de sa croissance, son bilan carbone total peut être considéré comme positif.

Émissions de GES dues à la fabrication d’une poutre de 7,3 m supportant une charge de 14,4 kN/m
FIGURE 3 • Émissions de GES dues à la fabrication d’une poutre de 7,3 m supportant une charge de 14,4 kN/m


L’utilisation du bois en construction contribue aussi à l’efficacité énergétique du bâtiment, car sa faible conductivité thermique permet de réduire efficacement les ponts thermiques dus à la structure.

Respectueux de l’environnement, les éléments en bois d’ingénierie permettent une meilleure utilisation de la ressource en employant des arbres de plus petits diamètres pour fabriquer un produit de haute qualité.

Avantages des bois d’ingénierie structuraux


Outre le bois de construction, le bois d’oeuvre et les matériaux traditionnels de construction en bois, le concepteur peut maintenant choisir parmi une vaste gamme de produits de bois d’ingénierie structuraux, aussi appelés éléments de charpente en bois brevetés ou propriétaires selon la norme CSA O86 (2009). Ces produits sont le fruit de l’évolution de la technologie des adhésifs et d’un besoin de résistance et de fiabilité supérieures (figure 4). Ils ont plusieurs avantages :
  • Produit stable dimensionnellement
  • Résistances mécaniques connues et uniformes
  • Excellente résistance naturelle au feu
  • Longues portées
  • Utilisation de portées continues
  • Grand choix de dimensions
  • Utilisation efficace de la ressource première
  • Respect de l’environnement


Bois d’ingénierie structuraux
FIGURE 4 • Bois d’ingénierie structuraux


Un produit de bois d’ingénierie structural se défi nit comme étant un produit destiné à un usage structural fabriqué à partir de billes de bois réduites en petits morceaux (en copeaux, en bois de sciage de courte longueurs ou en minces placages) ou à partir de bois de sciage traditionnels aboutés et collés permettant ainsi une meilleure utilisation de la matière première (figure 5), une élimination des principaux défauts et des points faibles du bois pour réduire leurs impacts, une réduction des résidus de bois et une réduction de la quantité de bois requise pour fabriquer un produit plus fort et plus homogène que le bois de sciage traditionnel.

Utilisation de la ressource des produits du bois
FIGURE 5 • Utilisation de la ressource des produits du bois (PFS, 1997)


Le tableau 1 résume quelques résistances des bois d’ingénierie structuraux en comparaison avec les bois de charpente traditionnels du groupe d’essence E-P-S classés visuellement et mécaniquement (MSR) et les bois des catégories « poutre et longeron » et « poteau et gros bois ». Il est important toutefois de mentionner que la différence réelle entre les résistances spécifi ées peut s’avérer moindre lorsque l’on considère tous les coeffi cients d’ajustement, tel que le coefficient de dimension (Kzb par exemple).

Par ailleurs, les bois d’ingénierie structuraux sont des produits respectueux de l’environnement. Leur conception permet en effet une meilleure utilisation de la ressource en employant du bois de charpente jointé, des résidus de placages ou de copeaux tout en produisant un produit fi ni de haute qualité.
Catégories de bois Classe Flexion fb (MPa) Cisaillement fv (MPa) Module d’élasticité E (MPa)
Solive et madrier, Charpente légère de grande portée et montant d’ossature (E-P-S) Visuel no 1/no 2
MSR 1650Fb-1.5E
MSR 2100Fb-1.8E
MSR 2400Fb-2.0E
11,80
23,90
30,40
34,70
1,50 9 500
10 300
12 400
13 800
Poutre et longeron (E-P-S) Sélect
no 1
no 2
13,6
11,0
6,3
1,20 8 500
8 500
6 500
Poteau et gros bois (E-P-S) Sélect
no 1
no 2
12,7
9,6
4,2
1,20 8 500
7 500
6 500
Bois de charpente composite (SCL) 1.5E
1.8E
2.0E
25,80
31,70
35,60
2,65
3,60
3,65
10 300
12 400
13 800
Bois lamellé-collé
• Épinette, pin tordu et pin gris
• Douglas-mélèze
20f-EX
20f-EX
24f-EX
25,60
25,60
30,60
1,75
2,00
2,00
10 300
12 400
12 800
TABLEAU 1 • Résistances prévues des bois d’ingénierie structuraux (CSA, 2009)