GuidEnR BOIS-ENERGIE > La plus grande construction bois européenne à Ris-Orangis  
GUIDEnR BOIS-ENERGIE,
L'information sur le Bois-Energie
et la Construction-Bois
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




La plus grande construction bois européenne à Ris-Orangis

La plus grande construction bois européenne à Ris-Orangis

La commune de l’Essonne (91) fait un pas de géant dans la transition énergétique et la construction de demain avec ce programme immobilier 100 % bois CLT.



Ris-Orangis serait-elle la capitale européenne de la transition énergétique ? C’est dans cette commune de l’Essonne qu’un bâtiment résidentiel de 140 logements en bois CLT* verra le jour, en septembre 2016. Une construction de 8 800 m² signée Promicea, et baptisée "Quai de la Borde" en référence à sa proximité avec les bords de Seine. L’ensemble se situe dans l’écoquartier des Dock de Ris, et en cette fraîche journée du 21 janvier 2016, les travaux battent leur plein. Malgré le froid glacial, les ouvriers assemblent, percent, déplacent, portent des kilos de bois lamellés contrecroisés.

"Nous avons signé la promesse sur le terrain avec les équipes fin décembre 2014", rappelle, fier de lui, Philippe Zivkovic, co-fondateur de Promicea. "Le permis a été déposé dans la foulée et nous l’avons obtenu en avril 2015. Il est devenu définitif durant l’été et en septembre de la même année, les premières pelleteuses sont arrivées". Une prouesse pour un chantier d’une telle ampleur, rendue possible par l’utilisation de 2000 mètres cubes de bois CLT. "Ce matériau permet de réaliser des bâtiments (…) dans des délais courts d’exécution", souligne Julien Pemezec, directeur général de Promicea.

Un immeuble capable de stocker 880 tonnes CO2

 

Outre le gain de temps, l’utilisation du bois permet à Promicea de réaliser une construction exemplaire sur le plan environnemental. Le programme, encore en travaux, cumule déjà les labels tous genres : BBCA bas carbone, RT 2012 -30 %, H&E Profil A, option Econome en charge … autant de distinctions qui promettent aux futurs résidents un habitat 100 % écologique. Des tests seront d’ailleurs régulièrement réalisés afin de s’assurer des performances énergétiques des logements.

"Nous stockons 880 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions de carbone générées par les besoins en chauffage et eau chaude sanitaire de cet immeuble pendant 88 ans. L’appartement moyen de 60 m² aura une consommation énergétique d’un coût de 35 € mensuel", précise Philippe Zivkovic. Racheté par le bailleur social Immobilière 3F, "Quai de la Borde" proposera des logements en location à coûts maîtrisés (entre 5 € et 10 € du m²). Des niveaux faibles, dus non seulement à l’usage du bois, mais aussi au recours au BIM. Cette maquette numérique permet à tous les acteurs d’un programme immobilier d’échanger en même temps afin de limiter, en amont du chantier, les erreurs potentielles et faire des économies au moment des travaux.

Un matériau bon pour l’économie

 

La construction bois gagne en popularité ces derniers temps. À Paris, sera bientôt livré un programme de 28 logements, 5-Impasse-Marie-Blanche, dans le 18ème arrondissement, avec ossature et façade bois. "Une innovation pour un immeuble d'habitation urbain", souligne le promoteur Altarea Cogedim, en charge du programme. Là encore, le gain de temps sur le chantier et l’impact environnemental sont mis en avant par les opérateurs.

Promicea, de son côté, annonce déjà la réalisation, dans les mois à venir de 23 logements près du Fort d’Issy, 48 à proximité des Puces de Saint Ouen, et d’un hôtel de 240 chambres à Gentilly.

Outre la dimension énergétique, la création d’une filière bois conséquente en France permettrait aux promoteurs comme aux acquéreurs et locataires de faire des économies, le matériau étant moins cher à produire et assemblé sur un chantier. Si les prix du bois sont actuellement équivalent à ce qui se fait dans le béton, dans notre pays, c’est parce que la France importe encore massivement son bois de l’étranger, comme le rappelait Christian Louis-Victor, président du syndicat de la construction bois, sur notre site : "Ce qui tire les prix du bois vers le haut en France, c’est sa provenance. Il est presque systématiquement importé des pays Scandinaves." Une aberration lorsque l'on sait que la France est  la 4ème surface boisée d’Europe.

Source : http://www.explorimmo.com