GUIDEnR BOIS-ENERGIE,
L'information sur le Bois-Energie
et la Construction-Bois
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau




Les 5 classes d'emploi du bois dans la construction

Pour la mise en oeuvre du bois, il faut respecter certaines règles visant à réduire son exposition à l’humidité.
En ce sens, 5 classes d'emploi du bois ont été définies :



  • Classe 1 : Bois placé en intérieur, toujours à l’abri des intempéries : parquets, portes de comm unication, etc.
  • Classe 2 : Bois placé en intérieur ou en extérieur sous abri, mais ayant pu être exposé aux intempéries temporairement, notamment durant le chantier : charpentes, éléments de toiture, etc.
  • Classe 3 : Bois placé en extérieur, soumis à des alternances rapides d’humidification et de séchage : menuiseries, revêtements extérieurs, etc (3 A : sans stagnation d’eau - 3B avec stagnation d’eau).
  • Classe 4 : Bois placé en extérieur, soumis à des alternances rapides d’humidification fréquentes ou permanentes, bois en contact avec le sol, bois immergés à l’eau douce : clôtures, poteaux, etc.
  • Classe 5 : Bois en contact avec l’eau de mer : jetées, pontons, etc.


En relation avec la protection du bois contre l'humidité, En France, la réglementation exige qu'un bois utilisé en structure reçoive un traitement insectivide et fongicide. Le tableau ci-dessous récapitule ces éxigences en fonction de la classe d'emploi :

Exigences réglementaires vis-à-vis du traitement du bois en fonction de la classe d'utilisation


Exigences réglementaires vis-à-vis du traitement du bois en fonction de la classe d'utilisation


Exigences réglementaires vis-à-vis du traitement du bois en fonction de la classe d'utilisation